AmaniFestival

Playing for change, singing for peace

Illustration

Le Festival Amani : un engagement constant pour la paixPublié le 16 février 2020

Depuis sept ans, le festival Amani rappelle la nécessité de s’engager pour la paix dans la région des Grands Lacs. Nous ne célébrons pas aujourd’hui la paix au Nord Kivu, l’entièreté du Nord Kivu n’est pas en paix. Cette année, à travers le spectacle du Requiem pour la Paix, le festival a pleuré les morts injustes, ceux de Beni en particulier, et il continue sa mission première : créer un espace qui pousse tout le monde à agir pour la paix et qui montre que Goma et la région des Grands Lacs ne sont pas que violence et pauvreté. Le requiem pour la paix et les différents concerts ont été, cette année encore, un message fort.

Le festival est non-partisan et non-lucratif. Grâce au travail de plus de six cents bénévoles et au soutien de ses partenaires, il permet à 36 000 festivaliers d’accéder à l’événement pour seulement 1$ par jour.

Chaque année, et cette année encore, le festival fait face à de très grands défis pour demeurer un espace d’expression, ouvert à tous ceux qui partagent nos valeurs essentielles : le respect de l’autre, le respect de l’état de droit et des droits humains, et la non-violence. Pour continuer à fonctionner, il a besoin de la confiance de tous, dans le respect de ces valeurs.