AmaniFestival

Amani Festival
9 > 10 > 11 février 2018

Playing for change, singing for peace

Illustration
Illustration
Illustration

L'entrepreneuriat congolais prend son essortPublié le 28 octobre 2017

Janvier Kubuya veut planter 10 000 arbres fruitiers sur les pierres volcaniques de la ville de Goma. Etudiant en sciences agronomiques, ce jeune entrepreneur rêve d’une ville totalement verte à l’Est de la République Démocratique du Congo. Il a lancé Green Africa, une start-up qui fait du secteur de l’environnement son principal champ d’action. Pour l’aider à concrétiser son projet, le Festival Amani vient de lui octroyer un financement de 1000 dollars américains.

Festival Amani : Pourquoi Green Africa dans la ville de Goma ?

Janvier  KUBUYA : Green Africa est une entreprise environnementale qui a été créée en 2016 et dont les objectifs principaux sont la promotion et la protection de l’environnement à l’est de la République Démocratique du Congo et plus précisément dans la ville de Goma.

La ville de Goma est réputée comme étant la ville touristique de la RDC mais ses habitants n’arrivent pas à respecter certaines normes liées à l’environnement. C’est pour cela que nous nous sommes fixés l’objectif de conscientiser cette population afin de rendre verte la ville de Goma.

Nous venons de lancer notre projet « ma parcelle verte » qui consiste à faire des pépinières d’arbres fruitiers, et les revendre aux populations à moindre cout.  

F.A : Comment êtes-vous en train d’utiliser les fonds que vous avez reçu comme lauréat à la deuxième édition du concours d’entrepreneuriat du Festival Amani ?

J.K : Avec cet argent, nous avons lancé notre pépinière. Nous sommes en cours de production de nos arbres. Nous les avons déjà plantés et nous comptons les semer avant la fin de cette année 2017 afin de les replanter dans différentes parcelles de la ville de Goma.

F.A : Qu’est-ce que votre projet va changer dans la vie des populations de Goma?

J.K : Le projet « ma parcelle verte » va servir doublement les populations de Goma. D’abord, ces arbres serviront notamment à couvrir leurs besoins en consommation des fruits nécessaires pour leur santé et ensuite, ces arbres serviront dans la réglementation du cycle environnemental dans lequel ils vivent.

F.A : Comment est-ce qu’un entrepreneur qui œuvre dans le secteur de l’environnement peut-il aider à construire la paix?

J.K : Je contribue à la construction de la paix en tant que sensibilisateur et activiste sur les phénomènes climatiques parce qu’on ne peut pas vivre en paix dans un environnement défavorisant. La paix dépend énormément d’un bel environnement sans changement climatique et tout ce qui va avec.

Par Patient BAGABO

Le concours Amani Entrepreneurs 2018 est lancé !
Inscrivez-vous et soutenez le en partageant l’event FB !