AmaniFestival

Amani Festival
15 > 16 > 17 février 2019

Playing for change, singing for peace

Illustration

Dub Inc : « On fait de la musique pour voyager »Publié le 11 février 2018

Le groupe de reggae français Dub Inc est l'une des têtes d'affiche de la 5e édition du festival. Zigo, le batteur, et Komla, le chanteur, ne cachent pas leur plaisir de découvrir Goma.

Quel message le groupe de reggae français que vous êtes souhaite-t-il délivrer à Goma ?

« Nous sommes, au sein du groupe, tout à fait représentatif de ce qu'est la population française, qui est faite d'immigrés. Nous prônons le partage, le métissage, et l'unité. On peut être algérien d'origine afrcaine, français d’origine algérienne... Cela n’empêche pas de travailler ensemble. Nous en somme la preuve. »

Comment a commencé l'aventure Dub Inc ?

« Nous sommes une bande de potes. On a débuté en 1998. On n'a pas débuté ça avec l'idée de faire une longue carrière dans la musique. On voulait juste s'amuser, partager notre passion pour le reggae. Et comme nous avons des influences différentes, on ne se contente pas de reproduire la musique jamaïcaine, on a créé notre style. »

De fil en aiguille, l'envie de s'amuser s'est transformée en une belle opportunité de voyage...

« On ne fait pas ce métier pour gagner de l'argent. On le fait parce qu'il nous permet de voyager, de faire des rencontres... A Goma, nous sommes venus quelques jours avant le concert, afin de découvrir un peu la région. Nous avons aussi animé un workshop avec des musiciens d'ici, des gens qui ont beaucoup de talent. »

Goma n'est pas une destination anodine. Que pensez vous de la ville ?

« Goma est le genre de ville pour lequel on met les gens en garde avant leur départ. Nous avons voyagé dans pas mal de zones comme ça, en Colombie, au Mexique... Et a chaque fois, tout s'est très bien passé. On en a toujours ramené plein de choses positives. Ici, à Goma, nous avons rencontré des gens talentueux, intéressants... Nous serons heureux de rapporter une bonne image de la ville. »

Retrouvez ici l'intégralité de la rencontre avec Dub Inc.