AmaniFestival

Playing for change, singing for peace

  • Amani Festival
  • News
  • Rachel et Georgine, deux artistes de Goma prêtes pour la grande scène
Illustration

Rachel et Georgine, deux artistes de Goma prêtes pour la grande scènePublished on 1 February 2017

Les chanteuses Rachel et Georgine ont été sélectionnées dans le cadre des Sanaa Weekends. Elle représenteront les artistes de Goma, aux cotés des artistes invités pour la 4e édition d'Amani.

C'est l'un des objectifs du festival Amani : faire se produire, sur la même scène, des artistes connus à l'échelle internationale et les espoirs de la vie musicale de Goma. Chaque année, pendant plusieurs mois, les musiciens de la région se produisent le weekend devant le public de la maison des jeunes. Devant 4 à 5.000 personnes, ils ont l'occasion de faire valoir leurs qualités.

Tout au long de l'année précédant le festival, des artistes de la région se sont produits chaque weekend sur la scène de la maison des jeunes. Parmi les artistes sélectionnés en vue de la quatrième édition du festival, Rachel et Georgine. On dit d'elles qu'elles comptent parmi les plus belles voix de la ville.

Le hasard fait bien les choses

Comme beaucoup de chanteuses de la région, elles ont commencé en se produisant dans leurs églises. L'une et l'autres ont suivi des parcours variés, entre Bukavu, Kampala, et Goma, pour leurs études. C'est le hasard qui les a amené à jouer ensemble. «  Je rêvais de me produire sur la scène d'Amani  », souligne Rachel. «  J'y tenais, car il y a beaucoup de spectateurs. Et puis, chanter sur la même scène que les grands artistes invités par le festival, ca n'est pas rien.  » Mais le jour du concours, il y avait un artiste de trop. Il fallait en trouver deux qui acceptent de jouer ensemble. «  On s'est associées, et ça a bien marché  », ajoute Georgine avec un sourire.

Des textes en ligne avec les valeurs du festival

Lors de la 4e édition d'Amani, elles joueront des chansons de l'une comme de l'autre, qu'elles se sont mutuellement apprises. «  On a chanté 'Ils sont là', une chanson de Georgine  », reprend Rachel. «  Sur le premier essai, une version R'n'B, ca n'était pas très concluant. Alors on a recommencé, avec une version où je suis partie en rap. Et là, ca a pris tout de suite, le public a bien répondu.  » Devant les deux jeunes femmes, des milliers de personnes. «  Des jeunes, des papas, des mamans, il y avait des gens de tous les âges. Au début j'ai eu peur, et puis finalement, ça a été  », se souvient la chanteuse.

Dans cette chanson, Georgine évoque «  les souhaits de la population congolaise.  » «  Plus que tout, on  demande la paix et la sécurité. » Dans d'autres, elles s'interrogent sur le statut de la femmes, sur le vivre-ensemble... Des demandes en phase avec les souhaits des organisateurs du festival, et notamment celui de contribuer au retour de la paix dans la région des grands lacs.