AmaniFestival

Playing for change, singing for peace

Illustration
Illustration

Africano veut unir l’Afrique à travers sa musiquePublished on 9 November 2019

Avec sa petite voix aigüe, Africano, 20 ans, est le premier sur la liste d’artistes qui doivent chanter sur le podium du Sanaa Weekend. C’est la quatrième semaine d’un concours qui réunit 35 jeunes musiciens de Goma. 4 meilleurs parmi eux représenteront la ville à la 7e édition du festival Amani du 14 au 16 février 2019 à Goma. Quand Africano tient le micro, des centaines de personnes venues participer aux concerts se précipitent près du podium. L’artiste est prêt et déterminé à exposer son talent. Tout le monde a hâte de l’écouter, les bruits du public ont cédé la place au silence. Ce samedi, l’artiste a choisi d’interpréter la chanson « Maman » de Miriam Makeba. Grace à sa voix alignée, Africano arrive à emballer tout le monde, des voix s’élèvent parmi le public pour accompagner son refrain.

Quelle énergie ! Il fait vibrer toute la scène et fait danser le public. Sa performance scénique est incroyable. On sent que l’artiste a déployé toute son énergie.

« Je veux prouver que les jeunes d’ici ont toutes les potentialités qui peuvent changer les choses » explique Africano. Pour lui, le festival Amani est un espace qui permet la rencontre des populations de tous les horizons.

« Je suis convaincu que la musique peut permettre aux personnes issues des divers horizons de se retrouver pour promouvoir la paix et l’amour » explique Africano. C’est d’ailleurs le message clé de sa dernière composition « ce soir ». Celle-ci invite les populations de la région des grands lacs à vivre ensemble. Africano rêve d’une Afrique unie dans laquelle les populations cohabitent et ne se font pas la guerre.

Il promet des merveilles aux amoureux de la musique engagée une fois au festival du 14 au 16 Février 2020.

Nous lui souhaitons une bonne chance !

Lebon Kasamira